Allium schoenoprasum

nom scientifique : 
Allium schoenoprasum L.
Famille : 

Distribution géographique

Originaire d’Europe, amplement cultivée dans le monde.

Description botanique

Plante herbacée, à tige bulbeuse sous-terraine, allant jusqu’à 1 cm d’épaisseur, fréquemment allongée. Feuilles linéaires, creuses, aussi longues ou plus longues que la hampe. Hampe de plus de 20 cm de longueur, fleurs nombreuses en capitule, de couleur rose-pourpre.

Voucher(s)

Medina, 36, CICY

asthme :

bulbe grillé, pilé, infusion, voie orale1
bulbe, pilé, décoction, voie orale1

Le bulbe d’Allium shoenoprasum est un condiment de l’alimentation humaine relativement répandu.

Contre la crise d’asthme :
Préparer une décoction ou infusion avec 2 ou 3 bulbes dans 4 tasses (1 litre) d’eau. Pour la décoction ajouter les bulbes pilés à l’avance, bouillir pendant 5 minutes dans un récipient couvert; pour l’infusion, ajouter l’eau bouillante aux bulbes grillés et pilés d’avance, couvrir, laisser refroidir, filtrer et boire 1 tasse 3 ou 4 fois par jour.

Toute préparation médicinale doit être conservée au froid et utilisée dans les 24 heures.

Selon l’information disponible :

L’emploi contre la crise d’asthme est classé REC basé sur l’emploi significatif traditionnel documenté par les enquêtes TRAMIL et les études de toxicité.

Si l’état du patient se détériore ou que l’asthme (manque d’air) persiste pendant plus de 2 jours ou la crise d’asthme pendant 1 heure, consulter un médecin.

L’asthme présentant un risque pour la santé, il est recommandé de consulter d’abord un médecin. L’emploi de ce remède doit être considéré comme complémentaire du traitement médical, sauf contre-indication.

Ne pas administrer pendant la grossesse, en période d’allaitement ni à des enfants de moins de 3 ans.

 

Travail TRAMIL6
L’extrait aqueux (infusion) lyophilisé, de bulbe grillé et pilé, (5 g/kg/5 jours), par voie orale à la souris Hsd:ICR, 5 mâles et 5 femelles. Le témoin est de l’eau distillée, désionisée, (0,4 mL) administrée dans les mêmes conditions. La période d’observation a été de 12 jours selon le protocole de l’OECD 423 et il n’y a pas eu de mortalité, ni aucun signe de toxicité.

Travail TRAMIL7
L’extrait aqueux (décoction) lyophilisé, de bulbe pilé (1 g/kg/jour), par voie orale à la souris Hsd:ICR, 5 mâles et 5 femelles, 90 jours consécutifs. Le témoin est de l’eau distillée, désionisée, (0,4 mL) administrée dans les mêmes conditions. La période totale d’observation a été de 104 jours selon le protocole de l’OECD 407. Il n’y a pas eu de mortalité, ni aucun signe de toxicité et l’autopsie macroscopique sur 30% des animaux (foie, poumon, reins et cœur) n’a pas montré d’altérations.

La FDA (Food and Drug Administration) en 1976 (SECT.582.10) a considéré la plante entière comme agent rehausseur de goût8.

On ne dispose pas d’information garantissant l’innocuité de son emploi sur les enfants, ni sur les femmes enceintes ou allaitantes.

Le bulbe contient de l’huile essentielle et des composés sulfurés : alliine, isoalliine, disulfure de dipropyle, méthyl-pentyldisulfure, cis-pentyl-hydro-disulfure, trans-pentyl-hydro-disulfure, 3,5-diethyl-1,2,4-trithiolane et derivés alkényl-cystéine2-3.

Travail TRAMIL4
L’extrait aqueux (infusion) de bulbe pilé et grillé, lyophilisé (20,7 g/100 mL d’eau), in vitro, (4,59 et 9,17 mg/mL) sur anneaux trachéiques de rat femelle Sprague Dawley, modèle de bronchodilatation induite par KCl (2 moles/L) comme agent contracturant, selon le protocole Castillo & Beer modifié par LEBi, a provoqué 50 ± 2,8 et 93,2 ± 6,8% de relaxation respectivement. Les résultats ont été statistiquement significatifs et dose dépendants.

Travail TRAMIL5
L’extrait aqueux (décoction) de bulbe pilé, lyophilisé (27,3 g/100 mL d’eau distillée et déionisée), in vitro, (4,58, 18,35 et 22,94 mg/mL) sur anneaux trachéiques de rat femelle Sprague Dawley, modèle de bronchodilatation induite par KCl (2 moles/L), comme agent contracturant, selon le protocole Castillo & Beer modifié par LEBi, a provoqué 70,6 ± 10,9, 81,9 ± 12,2 et 46,7 ± 18,8% de relaxation respectivement. Les résultats ont été statistiquement significatifs mais pas dose dépendants.

Références :  

1 MENDEZ M, MEDINA ML, DURAN R, 1996
Encuesta TRAMIL. Unidad de recursos naturales, Centro de Investigación Científica de Yucatán CICY, Mérida, México.

2 KUBEC R, SVOBODOVA M, VELISEK J, 2000
Distribution of S-alk(en)ylcysteine sulfoxides in some Allium species. Identification of a new flavor precursor: s-ethylcysteine sulfoxide (ethiin). J Agr Food Chem 48(2):428-433.

3 HASHIMOTO S, MIYAZAWA M, KAMEOKA H, 1983
Volatile flavour components of chive Allium schoenoprasum L. J Food Sci 48(6):1858-1859.

4 PAZOS L, QUIROS S, GONZALEZ S, 2004
Ensayo de actividad broncodilatadora en anillos de tráquea de rata, por infusión de bulbo picado y tostado de Allium schoenoprasum. Informe TRAMIL. Laboratorio de Ensayos Biológicos LEBi, Universidad de Costa Rica, San Pedro, Costa Rica.

5 PAZOS L, QUIROS S, GONZALEZ S, 2004
Ensayo de actividad broncodilatadora en anillos de tráquea de rata, por decocción de bulbo machacado de Allium schoenoprasum. Informe TRAMIL. Laboratorio de Ensayos Biológicos LEBi, Universidad de Costa Rica, San Pedro, Costa Rica.

6 PAZOS L, COTO T, GONZALEZ S, 2003
Toxicidad oral, aguda en ratón, del extracto acuoso (infusión) del bulbo tostado y machacado de Allium schoenoprasum. Informe TRAMIL Laboratorio de Ensayos Biológicos LEBi, Universidad de Costa Rica, San Pedro, Costa Rica.

7 PAZOS L, QUIROS S, GONZALEZ S, COTO T, 2004
Toxicidad oral, subcrónica en ratón, del extracto acuoso (decocción) del bulbo machacado de Allium schoenoprasum. Informe TRAMIL. Laboratorio de Ensayos Biológicos LEBi, Universidad de Costa Rica, San Pedro, Costa Rica.

8 ANON, 1976
Grass status of foods and food additives. Fed Regist 41:38644.

Décharge

L'information ici présentée s'adresse, à des fins pédagogiques, au grand public ainsi qu'aux professionnels de santé. Elle n'a pas la prétention de se substituer à quelque règle ou disposition légale que ce soit. Compte tenu du fait que certaines parties de plantes peuvent, le cas échéant, présenter une toxicité, ou avoir des effets nocifs, ou encore provoquer une interaction avec des médicaments, toute personne désireuse d'utiliser ces moyens thérapeutiques ou leurs produits dérivés doit consulter un médecin ou un autre professionnel de santé qualifié. TRAMIL n'est aucunement responsable pour l'utilisation qui pourrait être faite, dans le cadre d'une quelconque décision, action ou omission, de l'information contenue dans cette Pharmacopée.