Cassia fistula

nom scientifique : 
Cassia fistula L.
Famille : 

Distribution géographique

Native d'Asie tropicale, amplemente cultivée dans toutes les régions tropicales.

Description botanique

Arbre jusqu'à 20 m de haut, écorce lisse et grise. Feuilles composées glabres, de plus de 35 cm, 4 à 8 paires de folioles, oblongues, obovales ou arrondies de 7 à 20 cm, glabres, avec une face supérieure vert brillant et lustrée, pâle sur la face inférieure, limbe chartacé. Fleurs jaunes groupées en grappes pendantes, axillaires; sépales arrondis, pétales jaunes de 1,5 cm, avec des nervures sombres proéminentes. Fruit, gousse subcylindrique, ligneuse, ocre brun, de 8 à 15 cm. Graines brunes, aplaties, recouverte d'une pulpe collante.

Voucher(s)

Longuefosse, 38, HAVPM
Veloz, 3011, JBSD
Ocampo, 7544, JVR

constipation :

pulpe du fruit, décoction, voie orale1
pulpe du fruit, macération dans du lait, voie orale1
feuille fraîche, décoction, voie orale1

inflammation :

jeune feuille, décoction, voie orale1-2

*malaise avec chaleur corporelle, saignement nasal, miction douloureuse, bouche et lèvres sèches et saveur amère dans la bouche.

Contre la constipation :
Préparer une décoction ou une macération aqueuse avec 20 à 40 grammes de pulpe de fruit.
Dans le cas de la décoction faire bouillir dans 2 tasses (½ litre) d'eau pendant 10 minutes dans un récipient couvert. Laisser refroidir, filtrer et boire 1 tasse à jeun le matin.
En cas de macération, ajouter la pulpe à 2 tasses (½ litre) d'eau bouillie, laisser reposer durant 12 heures et boire 1 tasse à jeun le matin.

Contre l'inflammation :
Préparer une décoction avec 30 grammes de jeunes feuilles dans 1 litre d'eau, faire bouillir 5 minutes. Laisser refroidir, filtrer et boire 1 tasse 3 fois/jour.

Toute préparation médicinale doit être conservée au froid et utilisée dans les 24 heures.

Selon l’information disponible :

L'emploi de la pulpe du fruit et de feuille fraîche en décoction par voie orale contre la constipation, est classé REC sur la base de l'usage significatif traditionnel documenté par les enquêtes TRAMIL et l'information scientifique publiée.

Si l’état du patient se détériore, ou que la constipation dure plus de 3 jours, consulter un médecin.

Ne pas prendre de laxatif ni de purge en cas d'obstruction intestinale ou douleur abdominale.

Ne pas utiliser en cas d'appendicite ou d'inflammation intestinale aigüe3.

L'emploi traditionnel contre l'inflammation est classé REC basé sur l'usage significatif traditionnel documenté par les enquêtes TRAMIL et les études de toxicité. Nous ne disposons pas de modèle expérimental approprié pour valider l'activité pharmacologique correspondant à cet usage traditionnel.

Ne pas employer avec des femmes enceintes, allaitantes, ni avec des enfants de moins de 10 ans.

Travail TRAMIL22
L’extrait aqueux (décoction) lyophilisé de jeune feuille fraîche, (5 g/kg/5 jours) par voie orale à la souris NGP (5 mâles et 5 femelles), observées pendant 7 jours de plus, n'a provoqué ni mort ni signes de toxicité.

Travail TRAMIL23
L’extrait aqueux (décoction) lyophilisé de feuille fraîche, (5 g/kg/5 jours), par voie orale à la souris Hsd:ICR, 5 mâles et 5 femelles et un témoin avec de l’eau distillée et déionisée (0,5 mL/20g), observées pendant 12 jours de plus, n'a provoqué ni mort ni signes de toxicité.

L’extrait éthanolique (95%) de feuille fraîche (500 jusqu'à 2500 mg/kg/7 jours et 45 jours), par voie orale au rat albinos Wistar (180 ± 10 g), 2 groupes de 6 mâles, n'a provoqué ni mort, ni signes de toxicité, ni lésions histopathologiques du foie24.

Le fruit sec (8 g/kg) par voie orale au lapin, n'a pas provoqué de signes de toxicité visibles25.

Différents extraits alcooliques (100%) de fleur sèche, fruit, feuille et tige, (200 mg/kg) par voie orale à la ratte gestante, n'ont montré aucun effet abortif, ni anti-implantation26.

La DL50 de l'infusion de gousse, (25 mg, 0,5 et 1 g/kg durant 6 semaines) par voie intrapéritonéale à 28 rattes albinos Wistar (180-240 g), a été de 6600 mg/kg sans aucun effet histopathologique sur les organes examinés27.

L’extrait avec du 1-heptanol de feuille sèche, (400 mg/kg), par voie orale au rat, modèle d'hépatotoxicité induite par tétrachlorure de carbone, a montré une activité antihépatotoxique28. L’extrait N-heptanol de feuille sèche, mêmes voie et dose, à des rats des deux sexes, a inhibé l'hépatotoxicité induite par le paracétamol29.

La consommation de la plante entière peut causer une intoxication avec des signes tels que : nausée, vomissement, douleur abdominale, bouche douloureuse, somnolence, délire et diarrhée. Le traitement généralement proposé est Cephaelis ipecacuanha comme vomitif3,30.

On ne dispose d’aucune information pouvant garantir l’innocuité de ce remède administré aux enfants, aux femmes enceintes ou allaitantes.

Travail TRAMIL4
La décoction (lyophilisée) de la feuille sèche à maturité comme de la jeune feuille fraîche, contiennent des anthraquinones : rhéine, cependant on n'a pas mis en évidence de sénosides A et B, au cours d'une recherche comparative en chromatographie sur couches minces.

La feuille contient des anthraquinones : rhéine, rhéine glucoside5, sénoside A et B6, acide crisophanique, fisción7; flavonoïdes : (-) epi-afzelequine et dérivés, (-) epi-cathéchine et dérivés8, quercétine, 4´-méthoxy-quercétine9, astragaline, clitorine, camphérol-3-O-β-D-néohespéridoside10; phénylpropanoïdes : acide -coumarique9; alcanes11; le composant principal de l'huile essentielle de la feuille étant le phytol12.

Analyse proximale de 100 g de feuille sèche13: protéines : 17,6%; lipides : 7,8%; glucides : 66,8%; fibres : 30,2%; cendres : 7,8%; calcium : 3270 mg; phosphore : 330 mg.

La pulpe du fruit contient des glycosides anthraquinoniques : sennidine, sénoside A et B11,14, rhéine et son glucoside, barbaloïne, aloïne, acide formique, acide butyrique et ses éthyl esters, acide oxalique, présence de peptine, tanins, une isoflavone12, la biochanine A15, le stérol clerosterol16, 5-nonatétracontanone, 2-hentriacontanone, triacontane, 16-hentriacontanone, β-sitostérol12.

Analyse proximale de 100 g de fruit sec : humidité 60,4%, protéines 5,8%, azote 0,93%, cendres 5,6%, énergie 4,25 kcal/g12, calcium 827 mg, fer, manganèse, aminoacides : acide aspartique, acide glutamique et lysine, constituant 15,3, 13, et 7,8% du total des aminoacides de la pulpe17; en outre, présence de sucres, tanins, amidon et oxalate de calcium12.

L’extrait éthanolique (70%) de feuille et de fruit, in vitro, a été actif contre Bacillus cereus, Bacillus megaterium, Salmonella typhimurium, Staphylococcus aureus et S. albus18.

L’extrait aqueux (décoction à 10%) de pulpe du fruit, (50 mg de pulpe/animal), par voie orale à la souris a eu un effet laxatif dans les 4 heures suivant l'administration19.

L’extrait aqueux (infusion) de feuille fraîche (de 175 jusqu'à 500 mg/kg) par voie orale à 15 rats Wistar, a eu un effet laxatif20.

L’extrait méthanolique lyophilisé de feuille sèche, (200 mg/kg), par voie intraperitoneale au rat mâle, selon les modèles d’œdème induit par la carragénine, l’histamine ou la dextrane, a montré une activité anti-inflammatoire21.

Références :  

1 LONGUEFOSSE JL, NOSSIN E, 1990-95
Enquête TRAMIL. Association pour la valorisation des plantes médicinales de la Caraïbe AVPMC, Fort de France, Martinique.

2 JEAN-PIERRE L, 1988
TRAMIL survey. St Lucia national herbarium, Castries, St Lucia.

3 GRUENWALD J, BRENDLER T, JAENICKE C, 2004
Physicians’ Desk Reference for Herbal Medicines, Third Edition. Montvale, NJ, USA: Thomson Healthcare, Inc. 988pp.

4 SOLIS PN, VASQUEZ Y, AYALA H, GUPTA MP, 2002
Informe de validación de algunas plantas tramil. Fase iii. Informe TRAMIL. Centro de Investigaciones Farmacognósticas de la Flora Panameña CIFLORPAN, Facultad de Farmacia, Universidad de Panamá, Panamá, Panamá.

5 KAJI NN, KHORANA ML, SANGHAVI MM, 1968
Studies on Cassia fistula Linn. Indian J Pharmacy 30:8-11.

6 ASSELEIH LMC, HERNANDEZ OH, SANCHEZ JR, 1990
Seasonal variations in the content of sennosides in leaves and pods of two Cassia fistula populations. Phytochemistry 29(10):3095-3099.

7 MAHESH VK, SHARMA R, SINGH RS, UPADHYA SK, 1984
Anthraquinones and kaempferol from Cassia species section fistula. J Nat Prod 47(4):733-751.

8 MORIMOTO S, NONAKA GI, CHEN RF, NISHIOKA I, 1988
Tannins and related compounds. LXI. Isolation and structures of novel bi- and triflavanoids from the leaves of Cassia fistula L. Chem Pharm Bull 36(1):39-47.

9 ABRAHAM KJ, DANIEL M, SABNIS SD, 1988
Phytoalexins of Cassia fistula Linn. and Morinda tomentosa Heyne.
Natl Acad Sci Lett (India) 11(4):101-102.

10 KAPADIA GJ, KHORANA ML, 1962
Active constituents of Cassia fistula pulp. II. Combined 1,8-dihydroxyanthraquinone derivatives. Lloydia 25(1)59-64.

11 SELVARAJ Y, CHANDER SM, 1978
Senna: its chemistry, distribution and pharmaceutical value. J Indian Inst Sci 60:179-196.

12 DANISH M, SINGH P, MISHRA G, SRIVASTAVA S, JHA KK, KHOSA RL, 2011
Cassia fistula Linn. (amulthus) - An important medicinal plant: a review of its traditional uses, phytochemistry and pharmacological properties. J Nat Prod Plant Resour 1(1):101-118.

13 DUKE JA, ATCHLEY AA, 1986
Handbook of proximate analysis tables of higher plants. Boca Raton, USA: CRC Press, p37.

14 KAPADIA GJ, KHORANA ML, 1962
Active constituents of Cassia fistula pulp. I. Colorimetric estimation of free rhein and combined sennidin-like compouds. Lloydia 25(1):55-58.

15 SARTORELLI P, CARVALHO CS, REIMÃO JQ, FERREIRA MJ, TEMPONE AG, 2009
Antiparasitic activity of biochanin A, an isolated isoflavone from fruits of Cassia fistula (Leguminosae). Parasitol Res 104(2):311-314.

16 SARTORELLI P, ANDRADE SP, MELHEM MS, PRADO FO, TEMPONE AG, 2007
Isolation of antileishmanial sterol from the fruits of Cassia fistula using bioguided fractionation. Phytother Res 21(7):644-647.

17 BARTHAKUR NN, ARNOLD NP, ALLI I, 1995
The Indian laburnum (Cassia fistula L.) fruit: an analysis of its chemical constituents. Plant Foods Hum Nutr 47(1):55-62.

18 ROSS SA, MEGALLA SE, BISHAY DW, AWAD AH, 1980
Studies for determining antibiotic substances in some Egyptian plants. part 1. screening for antimicrobial activity. Fitoterapia 51(6):303-308.

19 IYENGAR MA, PENDSE GS, NARAYANA N, 1966
Bioassay of Cassia fistula L. (aragvadha). Planta Med 14(3):289-301.

20 ABO KA, LASAKI SW, ADEYEMI AA, 1999
Laxative and antimicrobial properties of Cassia species growing in Ibadan. Nig J Nat Prod and Med 3:47-50.

21 BHAKTA T, MUKHERJEE PK, SAHA K, PAL M, SAHA BP, MANDAL SC, 1999
Evaluation of anti-inflammatory effects of Cassia fistula (Leguminosae) leaf extract on rats. J Herbs Spices Med Plants 6(4):67-72.

22 GarcIa GM, Coto MT, GonzAlez CS, Pazos L, 1998
Toxicidad aguda en ratones, del extracto acuoso de retoños frescos de Cassia fistula. Informe TRAMIL. Laboratorio de Ensayos Biológicos LEBi, Escuela de Medicina, Universidad de Costa Rica, San Pedro, Costa Rica.

23 PAZOS L, COTO T, GONZALEZ S, 2003
Toxicidad oral, aguda en ratones, del extracto acuoso de hojas frescas de Cassia fistula. Informe TRAMIL. Laboratorio de Ensayos Biológicos LEBi, Universidad de Costa Rica, San Pedro, Costa Rica.

24 PRADEEP K, MOHAN CV, GOBIANAND K, KARTHIKEYAN S, 2010
Protective effect of Cassia fistula Linn. on diethylnitrosamine induced hepatocellular damage and oxidative stress in ethanol pretreated rats. Biol Res 43:113-125.

25 AKHTAR MS, 1992
Hypoglycaemic activites of some indigenous medicinal plants traditionally used as antidiabetic drugs. J Pak Med Ass 42(11):271-277.

26 RUNNEBAUM B, RABE T, KIESEL L, PRAKASH AO, 1984
Biological evaluation of some medicinal plant extracts for contraceptive efficacy in females. Future aspects in contraception. Part II. Female Contraception. Boston, USA: MTP Press Ltd:pp115-128.

27 AKANMU MA, IWALEWA EO, ELUJOBA AA, ADELUSOLA KA, 2004
Toxicity potentials of Cassia fistula fruits as laxative with reference to senna. African J of Biomedical Research 7(1):23–26.

28 BHAKTA T, MUKHERJEE PK, MUKHERJEE K, BANERJEE S, MANDAL SC, MAITY TK, PAL M, SAHA BP, 1999
Evaluation of hepatoprotective activity of Cassia fistula leaf extract. J Ethnopharmacol 66(3):277-282.

29 BHAKTA T, BANERJEE S, MANDAL C, MAITY TK, SAHA BP, PAL M, 2001
Hepatoprotective activity of Cassia fistula leaf extract. Phytomedicine 8(3):220-224.

30 BRAMLEY A, GOULDING R, 1981
Laburnum "poisoning". Brit Med J (Clin Res Ed) 283(6301):1220-1221.

Décharge

L'information ici présentée s'adresse, à des fins pédagogiques, au grand public ainsi qu'aux professionnels de santé. Elle n'a pas la prétention de se substituer à quelque règle ou disposition légale que ce soit. Compte tenu du fait que certaines parties de plantes peuvent, le cas échéant, présenter une toxicité, ou avoir des effets nocifs, ou encore provoquer une interaction avec des médicaments, toute personne désireuse d'utiliser ces moyens thérapeutiques ou leurs produits dérivés doit consulter un médecin ou un autre professionnel de santé qualifié. TRAMIL n'est aucunement responsable pour l'utilisation qui pourrait être faite, dans le cadre d'une quelconque décision, action ou omission, de l'information contenue dans cette Pharmacopée.