Cardiospermum halicacabum

nom scientifique : 
Cardiospermum halicacabum L.
synonyme : 
Corindum halicacabum (L.) Medik.
Famille : 

Distribution géographique

Largement distribuée dans les régions tropicales et subtropicales du Nouveau et de l’Ancien Monde.

Description botanique

Plante grimpante herbacée, tige 5 à 6 m, à côtes. Feuilles à 6 folioles groupées par trois ovalées ou lancéolées, aiguës ou acuminées, dentées ou lobulées. Inflorescence ombelliforme avec longs pédoncules et fleurs blanches de 4 à 5 mm. Capsule presque arrondie de 3 à 4 cm; graines noires de 4 à 5 mm.

Voucher(s)

Nossin, 6, HAVPM

Dermatose avec prurit ("gratel" en créol) :

  feuille, écrasée, bains/friction1

Contre les dermatoses avec prurit :
Laver les feuilles avec soin, les écraser, prendre 10 grammes de la matière végétale et appliquer sur la peau de la zone affectée 2 fois par jour. On peut aussi ajouter 10 grammes de feuilles écrasées par litre d’eau, laisser reposer pendant 12 heures et appliquer sous forme de bain.

Toute préparation médicinale doit être conservée au froid et utilisée dans les 24 heures.

Selon l’information disponible :

L’emploi contre la dermatose avec prurit (“gratel”) est classé REC sur la base de l’usage significatif traditionnel documenté par les enquêtes TRAMIL, les études de toxicité et l’information scientifique publiée.

Si l’état du patient se détériore, ou si la dermatose persiste plus de 5 jours, consulter un médecin.

Toute application locale doit se conformer à de strictes mesures d’hygiène, pour empêcher la contamination ou une infection surajoutée.

On ne dispose pas de données pour recommander cet usage médicinal pendant la grossesse, en période d’allaitement ni à des enfants de moins de 3 ans.

Travail TRAMIL8
La feuille écrasée humidifiée (20-30 g/animal), par voie topique sur le lapin, dans une étude d’irritabilité cutanée selon la méthode de Draize, n’a pas provoqué d’irritation.

L’extrait alcoolique (éthanol 100%) de plante entière sèche (100 mg/kg), par voie orale au rat, a provoqué des signes de toxicité (convulsions, hyperactivité, respiration accélérée)11.

L’extrait aqueux de parties aériennes (5 mg/plateau) in vitro, a montré une activité antimutagène sur Salmonella typhimurium TA9812.

L’extrait hydroalcoolique (95%) de parties aériennes fraîches en application externe n’a pas induit d’activité allergénique chez l’être humain13.

On ne dispose pas d’information garantissant l’innocuité de son emploi sur des enfants, ni avec des femmes enceintes ou allaitantes.

Travail TRAMIL2
La macération aqueuse de la feuille a révélé la présence de tanins et l’absence d’alcaloïdes, de stéroïdes insaturés, de saponines, de glycosides cardioactifs, de glucosides cyanogéniques, de flavonoïdes et d’anthraquinones.

La feuille contient des stéroïdes : daucostérol, β-sitostérol, et des composés variés comme l'acide oxalique3, ainsi que des tanins, saponines, flavonoïdes, glycosides et glycosides cardiaques4.

Les sommités fleuries contiennent des glucides : L-québrachitol5.

La plante entière contient des flavonoïdes : apigénine6, apigénine-7-O-glucoside, lutéoline-7-O-glucoside7; des lipides : acide arachidique apigénine5; des stéroïdes : galactoside de β-sitostérol6.

Travail TRAMIL2
La macération aqueuse de feuille a été inactive in vitro (1000 µg/mL), contre Staphylococcus aureus et Candida albicans.

Travail TRAMIL8
L’extrait aqueux de feuille (1 g/mL) n’a pas eu d’activité antihistaminique significative sur l’iléon isolé de rat, bien qu’il ait été mis en évidence une tendance à inhiber l’action histaminique sur le muscle lisse.

L’extrait aqueux de feuille sèche (1 mg/mL), in vitro, a été actif contre Steptococcus aureus, Citrobacter freundii et Pseudomonas aeroginosa9.

Les extraits aqueux et hydroalcoolique (95%) de plante entière, in vitro, ont montré une activité anti-inflammatoire et ont induit une stabilisation de la membrane des lysosomes10.

La teinture-mère de sommités fleuries sous forme de crème, dans une étude clinique avec 28 patients (versus placebo) a montré une activité significative contre diverses formes d’eczéma5.

Références :  

1 LONGUEFOSSE JL, NOSSIN E, 1990-95
Enquête TRAMIL. Association pour la valorisation des plantes médicinales de la Caraïbe AVPMC, Fort de France, Martinique.

2 SOLIS P, GUPTA M, CORREA M, 1996
Estudio fitoquímico de algunas plantas TRAMIL. Informe TRAMIL. Centro de Investigaciones Farmacognósticas de la Flora Panameña CIFLORPAN, Facultad de Farmacia, Universidad de Panamá, Panamá, Panamá.

3 KUMARESAN A, 1981
Phytochemical investigation of the leaves of the plant Cardiospermum halicacabum Linn. Indian J Pharm Sci 43.

4 PATIL AG, JOSHI KA, PATIL DA, PHATAK AV, NARESH C, 2010
Pharmacognostic and physico-chemical studies on the leaves of Cardiospermum halicacabum L. Phamacognosy J 8(2):44-49.

5 MECKLINGER S, MESSEMER C, NIEDERLE S, 1995
Eksembehandlung mit Cardiospermum halicacabum. Cardiospermum-Salbe und Salbengrundlage im Halbseitenvergleich. Eine kontrollierte Studie. Zeitschrift für Phytotherapie 16(5):263-266.

6 KHANNA MSY, JAVED K, KHAN MH, 1990
Chemical examination of Cardiospermum halicacabum Linn. Indian Drugs 24(4):257-258.

7 SHABANA MM, GENENAH AA, EL ZALABANI SM, ABOU EL-ELA RG, YOUSIF MF, 1990
Phytochemical investigation and insecticidal activity of Cardiospermum halicacabum L. Cultivated in Egypt. Bull Fac Pharm Cairo Univ 28(2):79-83.

8 HERRERA J, 1996
Validación farmacológica de plantas medicinales usadas en medicina tradicional popular en la cuenca del Caribe. Informe TRAMIL. Dep. de Farmacología, Facultad de Salud, Universidad del Valle, Cali, Colombia.

9 Murugesan S, Viji M, 2010
Phytochemical analysis and antibacterial activity of medicinal plant Cardiospermum halicacabum Linn. J Phytology 2(1):68-77.

10 CHANDRA T, SADIQUE J, 1984
Antiinflammatory effect of the medicinal plant Cardiospermum halicacabum Linn. In vitro study. Arogya 101:57-60.

11 ASHA VY, PUSHPANGADAN P, 1999
Antipyretic activity of Cardiospermum halicacabum. Indian J Exp Biol 37(4):411-414.

12 MENG Z, SAKAI Y, OSE Y, SATO T, NAGASE H, KITO H, SATO M, MIZUNO M, ONO K, NAKANE H, 1990
Antimutagenic activity by the medicinal plants in traditional Chinese medicines. Shoyakugaku Zasshi 44(3):225-229.

13 HORMANN H, KORTING H, 1994
Evidence for the efficacy and safety of topical herbal drugs in dermatology: Part I: anti-inflammatory agents. Phytomedicine 1(2):161-171.

Décharge

L'information ici présentée s'adresse, à des fins pédagogiques, au grand public ainsi qu'aux professionnels de santé. Elle n'a pas la prétention de se substituer à quelque règle ou disposition légale que ce soit. Compte tenu du fait que certaines parties de plantes peuvent, le cas échéant, présenter une toxicité, ou avoir des effets nocifs, ou encore provoquer une interaction avec des médicaments, toute personne désireuse d'utiliser ces moyens thérapeutiques ou leurs produits dérivés doit consulter un médecin ou un autre professionnel de santé qualifié. TRAMIL n'est aucunement responsable pour l'utilisation qui pourrait être faite, dans le cadre d'une quelconque décision, action ou omission, de l'information contenue dans cette Pharmacopée.